Problème de fluage avec le PTFE, le PCTFE est la solution

Problème de fluage avec le PTFE, le PCTFE est la solution

Problème de fluage avec le PTFE, le PCTFE est la solution

Le PTFE est utilisé dans de nombreux joints d’étanchéité car il a des propriétés remarquables (cf fiche technique du PTFE – mettre le lien) notamment dans les secteurs de la robinetterie industrielle, de la cryogénie et de la chimie. Le PTFE est utilisé dans des environnements extrêmes notamment les basses températures, produit chimiques corrosifs, ou faible coefficient de frottement.

L’un des défauts majeurs du PTFE est le fluage c’est-à-dire la déformation lorsqu’il est soumis à de la pression et du temps. Pour pallier à ce défaut, le PTFE peut être chargé (ajout d’une autre matière pour améliorer certaines propriétés du PTFE) notamment avec du la fibre de verre. Toutefois, les PTFE chargés sont également sensibles au fluage dans une moindre mesure.

Dans ces conditions, beaucoup d’industriels dans le marché de la vanne ou des pompes utilisent le dérivé du PTFE qui s’appelle PCTFE (polychlorotrifluoroethylene, Kel-F ou PTFCE). Cette matière réduit les problèmes de fluage du PTFE dans les joints d’étanchéité. Il apporte également une meilleure stabilité dimensionnelle.

Le PCTFE possède les mêmes avantages que le PTFE notamment une large compatibilité chimique et des plages de température similaire. Il est particulièrement utilisé avec des hautes pressions avec un besoin de faible taux de fuite (très faible perméabilité au gaz). Le PCTFE a également une excellente tenue à l’inflammabilité (indice inflammabilité est V0 suivant l’UL94) et une haute capacité de répulsion à l’humidité. Il résiste particulièrement bien au gaz très corrosif ou acide (notamment d’Hélium ou de l’acide fluorhydrique). Ce PCTFE est conforme à FDA, European food 10/2011 et il est compatible avec des applications oxygène gaz (certificat BAM).

SPN propose des semi-produits en PCTFE (Voltalef, KEL-F) ou des pièces usinées comme les joints d’étanchéité, les sièges de vannes, les joints antiretours, etc.

Vous avez besoin d’information complémentaire ? Consultez-nous !

Partager cette publication