Présentation de la marque Kel-F

Présentation de la marque Kel-F

Le nom Kel-F®, de la société MW Kellogg, a fait son apparition après la Seconde Guerre mondiale. C’est une abréviation du nom « Kellogg » et de « fluoropolymer ». En 1957, c’est la société 3M Company qui en a fait l’acquisition, mais la société a arrêté la fabrication des produits Kel-F® en 1996. Actuellement, la marque Kel-F® demeure le nom commercial le plus couramment utilisé pour décrire le PCTFE, bien que de nombreux autres noms commerciaux du PCTFE existent aujourd’hui. On peut citer Voltalef®, Neoflon®, Halon®, Aclon®, Fluon®, Plaskon® ou encore Hostaflon®.

Tous les produits actuellement fabriqués avec le Kel-F® bénéficient des toutes les qualités de ce matériau qui est un polymère fluoré, dont la composition chimique est strictement proche du PTFE : niveau de résistance élevée au fluage et à la traction, caractéristiques thermiques incomparables, coefficient de dilatation thermique très faible, LOI ou indices limites d’oxygène très élevés, bonne stabilité chimique, résistance à l’oxydation, absorption d’humidité et perméabilité proche du nul, point de fusion très faible par rapport aux autres fluoropolymères, plage de températures extrêmement large : de -240 °C à +150 °C, d’où son bon comportement mécanique et physique quand il est exposé à des températures cryogéniques.

De nombreux produits industriels sont ainsi fabriqués avec du Kel-F®, à cause de toutes ces propriétés d’exception. C’est pourquoi le Kel-F® est souvent très utilisé dans les environnements cryogéniques, mais également dans d’autres secteurs très pointus comme l’aéronautique, l’aérospatial, les laboratoires pharmaceutiques ou encore dans l’industrie des semi-conducteurs. En effet, le Kel-F®, grâce à toutes ces nombreuses propriétés, peut répondre à tous les besoins, notamment en termes d’étanchéité.

Actuellement, on peut trouver des semi-produits Kel-F® en forme de barres, de tubes ou de plaques, mais il existe aussi de nombreux types de pièces usinées telles que des joints d’étanchéité ou antiretour, des sièges de vannes, des valves, etc.

Partager cette publication